Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2013

des soins indispensables à la mécanique de l'orgue

Après la très belle restauration complète du Clairon 4 en décembre 2011 par le facteur d'orgues Claude Berger de Clermont l'Hérault, le même facteur est venu du lundi 1er juillet au mercredi 3 juillet 2013,  pour apporter des soins plus que nécessaires à l'orgue. La mécanique, dont tous les écrous en cuir sont d'origine, montrent de plus en plus de signes de fatigue, rendant tout réglage éphémère.

Ces trois jours de travail ont consisté à remplacer une grande partie de ces écrous usés et de remettre tous les réglages de la mécanique en bon état de fonctionnement. Le résultat est très largement à la hauteur des espoirs de l'association des amis de l'orgue. Les accouplements réglés, les claviers égalisés donnent un toucher bien meilleur et régulier.

L'occasion aussi de corriger quelques inégalités dans l'harmonie des fonds (notamment le bourdon 8 en bois du grand-orgue) et "recaler" un peu la partition du prestant, de la montre et du salicional. C'est lors de cette égalisation, que sur le premier tuyau du salicional 8 on a trouvé l'inscription suivante : Daublaine - Salicional 8 - 42 notes - Montauban. Une découverte qui lève le voile sur l'origine de l'orgue dont une tradition orale voulait qu'il vienne d'Ile de France, alors que d'autres signalaient l'orgue de St Roch mentionné dans la liste des travaux de la manufacture Daublaine & Callinet. Cette dernière hypothèse semblait difficile à tenir puisque l'église a été construite entre 1863-67, et la manufacture avait disparue depuis de nombreuses années et que l'orgue est bien de 1845. On peut penser, sans avoir pour l'heure d'élément probant, que c'est l'ancien orgue de choeur de la cathédrale de Montauban remplacé par un instrument de Vincent Cavaillé-Coll en 1873. L'orgue de Daublaine & Callinet a donc probablement été démonté par Théodore Puget à cette occasion et vendu et installé à Montpellier en 1874.

cette même maison Daublaine et Callinet avait déjà construit en 1844 un orgue pour la paroisse de Saint Orens de Montauban, modifié par la suite par la maison Puget..... Affaire à suivre.....

Avec ces travaux, la puissance et la précision de l'orgue s'en ressentent : il sonne comme il n' a plus sonné depuis de nombreuses décennies, avec notamment un grand-jeu impressionnant, la trompette et le clairon sonnant avec une vigueur digne des plus grands choeurs d'anches classiques français.

CEPENDANT NE NOUS LEURONS PAS ! Ce travail effectué avec une grande conscience professionnelle est une parfaite maîtrise technique de la part de Claude Berger ne saurait faire état d'une restauration de la mécanique, L'ORGUE EST EN SURVIE. Ces travaux pourront toutefois permettre de pouvoir organiser des concerts et faire entendre toute la poésie de l'instrument dans des conditions les "moins mauvaises" possibles.

Le coût des travaux s'est élevé à 2655,12 € intégralement pris en charge par l'association des amis de l'orgue grâce aux adhésions et aux dons, que tous soient ici chaleureusement remerciés de leur générosité et de leur soutien.

Vous pouvez rejoindre l'association en écrivant à l'adresse suivante : eric-organiste-st-roch@voila.fr Nous vous ferons parvenir retour de mail tous les documents nécessaires à l'adhésion à l'association.