Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2011

La manufacture DAUBLAINE CALLINET

En 1938, Louis CALLINET vend son fond à André-Marie DAUBLAINE et en 1939 la société prend le nom de DAUBLAINE et CALLINET.
Les Callinet forment une dynastie qui constitua dans la première moitié du XIXe siècle la plus puissante entreprise de facteurs d’orgue en Alsace et sans doute en France. Elle commence dans la tradition baroque avec le bourguignon François Callinet (1754-1820), élève des Riepp et Rabiny: Il eut deux fils, Joseph et Claude-Ignace connus sous le nom de «frères Callinet», qui ont travaillé en Alsace et dans le Sud-Est. Louis Callinet (1786-1848), neveu de François, vint s’installer à Paris. Il s’est formé à l’école du vieux Somer, collabore avec lui (orgue de l’oratoire), puis travaille seul à Saint-Germain des Prés, à la cathédrale de Soissons, à Saint-Sulpice et à Notre Dame des Blancs Manteaux. Félix DANJOU (1812-1866) devient directeur artistique et commercial au moment du départ d'André-Marie Daublaine en 1841, et la même année, Charles Barker est nommé chef d’atelier
Cette manufacture produisit plus de 250 instruments mais les archives ont hélas disparu.
Malheureusement, de cette production monumentale, presque tout a disparu : l’engouement pour les instruments symphoniques de la seconde moitié du XIXe entraînera une première vague destructrice, suivie d’une seconde à l’époque néo-classique du début du XXe siècle.

11:54 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.